Loading

– David Lemaitre – Julia Kat

Ce début d’année 2014 est riche pour moi. De très belles découvertes, des nouveaux albums qui pointent le bout de leur nez, des groupes qui reviennent, des rencontres avec des gens formidables et un projet que je démarre en sous marin. Pour ce dernier point soyez patient ça sortira en temps et en heure.
Cette semaine là c’est donc pour la deuxième fois que je vais fouler le plancher de la fosse de l’Epicerie Moderne. Je n’aurais de cesse de dire à quel point cette salle est belle en tout point de vue, tant côté technique que côté accueil. Cette salle propose en partenariat avec le Marché Gare et le Clacson une formule d’abonnement faisant profiter de tarifs réduits dans ces 3 salles et pas moins de 9 concerts gratuits par an ! Ce soir pour les abonnés c’est gratuit et ça valait vraiment le coup ! C’est la première fois que je vois les instruments installés dans cette configuration, à même le sol de la fosse, au milieu du public, j’adore. On s’attend donc à vivre un moment très convivial et créer un lien avec les artistes encore plus fort que d’habitude.
Il y avait beaucoup de chose sur “scène” mais c’est juste armée de sa guitare que la belle Julia Kat a pris place au centre du public, les yeux dans les yeux, c’est déroutant tant pour l’artiste que pour le public. Julia interprète ses chansons avec un certain stress, oubliant parfois le titre de ses chansons mais l’interprétation reste malgré tout parfaite. C’est rock, parfois dur, j’aime beaucoup. Ça chante en anglais juste sur une guitare acoustique. Selon moi c’est dans ces conditions qu’on arrive le mieux à voir si une chanson est bonne, si elle sonne bien. Ça a été le cas durant tout le set. En cherchant un peu sur le net l’univers de Julia Kat j’ai découvert qu’elle faisait également partie de deux autres formations, l’une en duo féminin très garage, l’autre en rock très puissant et en français ! Voilà encore une artiste lyonnaise que je vais suivre avec attention.
La tête d’affiche est pour moi inconnue, quand je vous disais que cette année je me laisse surprendre on est en plein dedans. Je connais son nom, David Lemaitre et bien sûr comme il l’indique il est….. Allemand ! Oui je me suis fait avoir moi aussi. David entre sur scène accompagné de ces deux compères, l’un aux violoncelle, violon, clavier et autres instruments bizarres qui s’illuminent quand on appuie dessus, l’autre à la batterie, xylophone et plein d’autres choses à créer des ambiances musicales très riches. Difficile de définir ce style musical tellement c’est coloré. On pourrait dire un peu de pop, une pincée d’électro, un soupçon de rock, une touche de folk, c’est peut être ça la définition de l’épicerie moderne ! Beaucoup évoquent un certain José Gonzales en parlant de lui, je vous laisse vous faire votre opinion. En début de set j’ai été impressionné par toutes les subtilités qu’arrivent à tirer les musiciens de leurs instruments. On se retrouve comme suspendu, en apnée tellement en n’ose pas faire de bruit, je crois d’ailleurs ne pas avoir fait de photos à cet instant là, pour ne pas déranger le public et les artistes. David avait devant lui un public de connaisseurs qui n’a pas manqué de se lever sur les titres très rythmés.
C’était un chouette moment que ce concert, je vous recommande fortement ces deux artistes, Julia Kat et David Lemaitre, merci à eux !

Epicerie Moderne

Julia Kat

David Lemaitre