Loading

– BRG – Toxic Frogs – Broken Bow

Premier concert de l’année, j’ai dépoussiéré l’appareil photo avec du lourd dans une chouette salle où je n’avais pas encore eu l’occasion d’aller, le Jack Jack. Que de souvenirs en arrivant sur place car elle se trouve dans la Mjc Louis Aragon où j’ai pris quelques cours photo à mes débuts. A l’époque le numérique n’était pas encore répandu, je développais mes pellicules noir et blanc pour ensuite tirer quelques images dans l’agrandisseur et vivre ces moments magiques où l’image apparaît dans les bains de chimie. Ce temps est loin pour moi mais c’était mon premier plaisir de la soirée que de me remémorer ces instants.
Je suis venu pour plusieurs raisons, en premier lieu pour faire honneur à Arnaud Bonpublic qui réalise une fois par mois ce qu’il appelle le Taratata local, alternance de concerts et interviews des groupes. Une formule qu’on peut écouter à posteriori sur la Web radio des Enfants du Rhône, bienvenue dans Buzzique Live !!! La deuxième raison est le groupe Toxic Frogs, j’y reviendrais plus tard dans l’article.
20h15, la salle se remplie timidement, le temps de faire connaissance avec les collègues photographes et le maître de cérémonie lance les hostilités. En bon professionnel Arnaud prend le micro pour nous mettre dans le bain et nous présente BRG qui s’installe sur scène.
Très belle découverte pour moi, première chanson de Yannick en solo, j’accroche tout de  suite au personnage et sa musique. Rapidement il est rejoint par Valentine au chant et Bru à la guitare. C’est rock, blues, un brin de folie féminine et une sacrée belle invitation à entrer dans leurs histoires. Ça chante en anglais sauf une demie-chanson en français. C’est un vrai régal acoustique que ce début de concert. Lors de l’interview en fin de set on en apprend un peu plus sur le parcours de Yannick et ses projets musicaux. 2 EP sortis en 1999 et 2000 puis un album en français “L’esprit de l’oiseau vert” sortie en 2007 (très bon rock français !) et quelques singles depuis 2013 qui sortent environ tous les 6 mois. La formule BRG tourne en formation plus ou moins réduite et également en électrique avec 5 musiciens, je suis curieux de voir ce que ça donne. Quand une chanson sonne très bien en acoustique avec trois fois rien alors c’est une bonne chanson, avec un groupe complet on ne peut s’attendre qu’à des choses encore plus belles. Voici un groupe qui entre directement dans ma playlist.
Les interviews se déroulent à la fin du set de chaque groupe, laissant le temps au suivant de s’installer. Ce sont donc les Toxic Frogs qui prennent place devant un public bien chaud, je ne suis pas le seul à être impatient !
Toxic Frogs ce sont 5 nanas plus mignonnes les unes que les autres aux influences musicales très larges qui vont du rock au jazz en passant par les musiques du monde, des violons pour le côté celtique, une bonne grosse dose de punk et surtout une pêche d’enfer ! Ces grenouilles là sont effectivement toxiques, goûtez y et vous serrez contaminé. Début de concert en trombe elles annoncent d’entrée de jeu la couleur de leur set qui sera bourré d’énergie. Ella prend le lead au chant mais on sent bien toute la complicité entre elles et la possibilité que chacune a à pouvoir s’exprimer avec son instrument, c’est un groupe soudé où chacune est indispensable. J’adore les envolées des violons de EllaPerrine et Elvina, tantôt à 2 tantôt à 3, les solos de guitare majestueux de Lucianne, la batterie parfaitement menée de Lydie, soutenue par une basse subtilement dosée par Elvina. Moi qui suis fan de groupes féminins j’étais aux anges ! D’autant plus quand ça joue bien comme ici. Les morceaux de punk celtic laissaient parfois place à de sacrés danseurs de claquettes irlandaise dont l’incroyable Sébastien Jacquemin, danse très technique au jeu de jambe hallucinant alors que les bras doivent rester bien droit le long du corps. Le final était fou, tous les danseurs étaient sur scène pour reprendre les classiques celtiques orchestrés par le groupe, superbe ! L’ambiance était très détendue lors de l’interview d’Arnaud, on en découvre un peu plus sur ce beau projet qui va lancer un kisskissbankbank d’ici peu afin de financer la réalisation d’un EP, je ne manquerai pas de faire relayer l’info ici et sur ma page Facebook. Prochain concert au Ninkasi Kafé le 7 avril, le rdv est déjà calé dans mon agenda, vous venez ?
Pendant qu’on finissait de se délecter de quelques cuisses de grenouille, Broken Bow se mettait en place. Perrine, violoniste des Toxic Frogs était encore de la partie. On est là dans un registre beaucoup plus folk traditionnel et médiéval. Simon à la guitare/banjo et violon, Rom à la guitare également mais aussi au chant/bruitages, Nicolas à la contre basse et Aldric aux percussions et autres ambiances. Là aussi ça joue terriblement bien et vite ! J’ai été bluffé par les solos de guitare ! Pas où peu de paroles c’est essentiellement instrumental que Broken Bow évolue sur scène et nous emporte dès les premières notes dans des contrées lointaines, un véritable appel au voyage. J’avoue ne pas être resté jusqu’au bout, la fatigue pointant son nez et de la route à faire m’ont fait lâcher prise, dommage car je n’aime pas partir avant la fin. Je me fais la promesse de retourner les voir car ils valent vraiment le coup même si à la base ce n’est pas ma tasse de thé.
Arnaud tu nous as fait une sacrée programmation avec 3 groupes terribles, merci à toi et aux intermittents du Jack Jack pour cette belle soirée. 😉
Quelques liens :