Loading

– Le “French Kiss” de Joe Bel

Quelle belle soirée !!! Super concert de Joe Bel avec pleins d’invités et de très bons musiciens – Jean Prat à la batterie et Ben Richou à la guitare – pour l’accompagner, vraiment j’en garde un excellent souvenir ! En général je dis ça en fin d’article mais ce sont les premières choses qui me viennent à l’esprit quand je repense à cette soirée et ne peux contenir mon enthousiasme !
Le Club Transbo affichait complet le mercredi matin, les collègues photographes seraient de la partie, quelques ami(e)s aussi, la soirée s’annonçait plutôt bien. La liste des invités était riche et promettait un concert aux multiples couleurs mais également sous le signe de l’émotion. De l’émotion justement il y en a eu dès l’arrivée de Joe Bel sur scène, heureuse de voir un Transbo plein à craquer, 600 personnes venus pour ce French Kiss made in Lyon !
Le premier invité de la soirée a assuré la première partie du concert en duo avec son contre-bassiste. Faik annonce qu’il s’agit de son premier concert, certainement sous cette formation car il n’était ni plus ni moins le chanteur du groupe Fake Oddity. Il a donc de la bouteille côté scène et les poches pleines de magnifiques chansons qui nous font voyager grâce à ses origines turques. Ce projet folk est tout frais, il y a quelques temps lors de la soirée de sortie de l’EP de Léon il ne savait pas encore comment il allait se nommer, ce sera finalement tout simplement sous son prénom. Il puise ses textes dans son histoire personnelle forte des nombreux pays qu’il a pu traverser et des multiples rencontres qu’il a pu faire depuis qu’il a quitté la Turquie pour atterrir dans notre belle ville de Lyon. Son premier EP sortira en septembre mais d’ici là vous pouvez le (re)voir au festival Changez d’Air puis en tournée en fin d’année. Je vous invite à le suivre sur sa page Facebook où il poste régulièrement des informations et vous pourrez y découvrir notamment son premier clip Amber Eyes.
Tout juste le temps de papoter avec les amies que les lumières de la salle s’éteignent, Joe Bel entre sur scène et le public déjà bien chauffé par Faik l’accueille à bras ouverts. L’émotion de la belle est palpable, elle ne s’en cache pas et j’ai même cru qu’elle allait laisser courir une petite larme tellement elle était touchée par tout ce monde venu la voir ! On la sent fragile, surprise et presque déboussolée mais heureusement ses deux compagnons de scène Jean Prat et Ben Richou sont là. Guitare à la main, comme transformée par toute cette énergie elle commence son set et là, c’est le kiff !!! Bon sang quelle voix ! Quel groove !! Elle envoute le public qui n’en lâche pas une miette, moi le premier surtout que je suis au pied de la scène. J’avoue ne plus savoir quels titres sont joués dans quel ordre, d’ailleurs j’ai toujours eu du mal pour retenir les titres des chansons mais chaque chanson me parle tellement j’ai pu écouter ses 2 EP In The City sorti fin 2012 et Hit the Road de ce début d’année 2015. Le public est connaisseur, on peut l’entendre s’exclamer à chaque amorce de chanson et ce ne sont pas les quelques petits problèmes techniques qui ont pu entacher son enthousiasme. Joe Bel s’est installé sur la scène du Transbo dès le lundi pour bien préparer cette soirée qu’elle a voulu riche, pari réussi. Sur scène elle invite ses amis pour partager quelques chansons de son répertoire, du leur mais aussi quelques reprises comme l’incroyable Wicked Game de Chris Isaak interprétée en duo avec Neeskens, à couper le souffle ! Neeskens sera d’ailleurs en concert le 4 juin au Ninkasi Kao, c’est une date à ne pas râter, vous m’en direz des nouvelles. Il possède une voix hallucinante et un charisme auquel certaines demoiselles n’y sont pas insensibles, moi c’est pour sa voix que je retournerai bien le voir hein !
Comme Joe Bel a voulu faire les choses en grand elle s’est payé le luxe de faire venir Morikan et Tachka en guise de choristes sur quelques titres, rien que ça ! Chacune a également  partagé l’avant scène pour chanter une partie de leur répertoire permettant aux plus novices d’entre nous de découvrir ces 2 personnalités. Morikan mélange les machines et les instruments traditionnels comme le oud ou encore la derbuka pour créer des ambiances musicales envoutantes. Plus qu’une chanteuse elle est conteuse, danseuse et shaman, tout un programme ! Vous pouvez la voir et découvrir son EP Royaume lors de son concert à la Marquise le 1° juillet. De son côté Tachka vient de sortir un album nommé Balbutiar qui ne se veut pas seulement folk mais plutôt aux multiples facettes allant du jazz à la musique classique en passant par le blues ou encore la musiques traditionnelle. Il est disponible sur son site (lien en fin d’article) et vous pourrez la voir en concert gratuit lors de la 24ème édition du festival Paroles et Musiques le 23 juin à St Etienne. Et comme ça ne suffisait pas, Alexis and the Brainbow faisait également partie de la fête. Je vous en ai déjà parlé il n’y a pas longtemps car ils sont passés à l’Epicerie Moderne en première partie de Sylvan Esso. J’ai trouvé la collaboration entre ces deux univers musicaux vraiment sympa, d’un côté une pop enivrante, de l’autre une sensibilité folk, le tout formant comme une évidence artistique que j’aurais voulu entendre pour encore quelques titres. Pour revoir Alexis and the Brainbow en concert, parce que je sais que beaucoup ont aimé, je vous invite à aller au Jack Jack le 29 mai dont la programmation affiche aussi l’incontournable Scampi et She Leaves. Et comme une cerise sur la gâteau déjà bien garni, Ben Richou nous a fait le plaisir de nous faire entendre un petit bout du répertoire de son projet solo Stange Iro. Ce fut un moment fort en émotion et tout en douceur qu’ils nous ont proposé à mi-concert. Je n’ai pas trouvé d’infos sur ce projet (naissant ?) sur la toile, donc malheureusement aucune date de concert à venir à priori, j’espère que ça viendra vite !
C’était donc une soirée bien remplie qui pour moi est une des meilleures de cette année. Le rendez-vous avec les lyonnais est réussi, pour la revoir dans le coin il va falloir être patient car l’été arrive et les dates vont s’enchainer en France mais aussi au-delà de nos frontières. Elle participera entre autres au Sziget Festival de Budapest dont elle a gagné la participation suite à une compétition qui regroupait pas moins de 200 groupes. Ce tremplin jeunes talents porte bien son nom et je ne doute pas qu’il propulsera Joe Bel jusqu’à la notoriété qu’elle mérite, c’est une perle musicale !

Je remercie Grégoire Le Du son manager ainsi que toute l’équipe du Transbordeur pour cette magnifique soirée !!

Quelques liens :

2 réponses à “– Le “French Kiss” de Joe Bel”

  1. Merci Joel pour ce post très complet c’était une soirée très belle en effet, pleine d’émotion. Joe Bel était si touchante. Et merci à toi pour m’avoir laissé ton appareil quelques minutes. J’aime tes photos de concert car elles ont ce petit truc en plus que beaucoup d’autres n’ont pas, elles sont techniques mais pas que, il y a une vraie douceur dans tes images.

    • Merci Cloporte pour ton gentil message !! C’est cool que tu aies apprécié ce concert !!!