Loading

– Mountain Men – Thomas Schoeffler Jr

Ça fait presque 20 ans que je fais des images et j’estime mes débuts “officiels” en concert datant d’environ 8 ans. J’avais déjà pratiqué quelques groupes pour rendre service mais mon activité était plutôt centrée sur les courses automobile. Courant de l’été 2008 on m’a contacté pour couvrir les soirées concerts des Jeudis des Musiques du Monde au Jardin des Chartreux, superbe cadre dans les pentes de la Croix Rousse avec une vue imprenable sur Lyon. Ce festival propose tous les jeudis soirs d’été des concerts gratuits permettant de découvrir des artistes venus de tout horizons, passer un bon moment entre amis et pique niquer sur la pelouse tout en écoutant de la bonne musique. Ce festival m’a décidé à me lancer dans les photos de concerts et un des premiers groupes que j’ai pu voir et admirer étaient les Mountain Men. Duo blues guitare/harmonica/chant qui déjà à l’époque m’avait emballé au plus haut point, je me souviens encore avoir posé l’appareil photo pour profiter à fond de leur musique, ne pas mettre d’intermédiaire entre eux et moi, c’était une première claque musicale !!

Étonnamment je n’ai jamais revu ce groupe sur scène et pourtant j’ai toujours gardé une oreille sur eux, suivant leurs différents albums toujours avec attention et engouement. Il m’aura donc fallu 8 ans pour me décider et j’ai regretté d’avoir attendu aussi longtemps ! Tout était histoire de contexte, Pink Blizzard qui m’a proposé de venir, Vincent Assié leur photographe dont j’admire le travail serait bien sûr présent, Stéphane Thabouret photographe du Radiant-Bellevue que je voulais recroiser après la date au Transbordeur avec le Voyage de Noz, je ne pouvais que venir et passer une très bonne soirée avec tout ce beau monde !

J’étais comme un gamin, déjà parce que Barefoot Iano (harmonica) m’a chaleureusement salué et reconnu après 8 ans, wow ça fait chaud au coeur de voir qu’il se souvienne de moi et de mes clichés après tant de temps ! Les potes étaient là, l’équipe du Radiant-Bellevue est au top et je savais que j’allais passer un p#*¤%n de bon concert avec une nouvelle grosse claque musicale.

Cette date s’inscrit dans le cadre du festival du Printemps de Pérouges, en première partie on retrouvait l’extraordinaire Thomas Schoeffler Jr. et son blues enjoueur. Il est extraordinaire pas seulement parce qu’il vient d’Alsace de Grand-Est (ma terre d’enfance) mais aussi et surtout parce que dès son entrée sur scène il a mis le public dans sa poche grâce à son humour et sa musique qui prend aux tripes, abordant des sujets graves comme les crêpes ou encore les prisonniers et même Jésus… Tout un programme ! J’adore ce genre d’artiste très performant qui ne se prend pas la tête, et n’a pas la grosse tête d’ailleurs ! Communiquant très bien avec le public qui lui rend aussi bien du coup. Il est humble et sait retransmettre musicalement toutes les émotions que le blues a engrangé depuis tant d’années. Cette musique est chargée d’une histoire lourde qu’il est important de préserver, se souvenir bien sûr mais surtout d’honorer ! Thomas Schoeffler Jr. en était ce soir là le parfait interprète et la standing ovation de fin de concert m’a confirmé que je n’étais pas le seul à le penser. Un immense merci à toi si tu me lis, j’espère que tu repasseras dans la région pour à nouveau pouvoir t’écouter ! En attendant, je vais aller me replonger dans l’album Jesus Shot Me Down sorti en mars 2015 pour revivre ce beau moment. Il a mis la barre haute pour la suite de la soirée, en toute modestie il a remercié les Mountain Men de bien avoir accepté de faire sa seconde partie, j’adore !

Le changement de plateau a été rapide, il en faut peu à chaque artiste pour nous transporter avec leurs chansons, tout juste une guitare ou deux, quelques harmonicas, des voix chaudes et un cœur grand comme ça !!!

Iano et Mr Mat montent sur scène en toute simplicité, l’accueil du public est chaleureux, les lumières se tamisent, ça va être beau. Les premières notes raisonnent au Radiant-Bellevue, le temps est comme suspendu. Les titres s’enchaînent, alternance de gros son et titres plus subtiles à l’émotion toujours bien palpable. Outre les compositions hallucinantes et envoûtantes j’ai été scotché littéralement par la reprise Georgia on my mind, disponible sur le dernier album Against The Wind. Je crois que je ne m’avance pas trop en disant que tout le monde a été subjugué par cette interprétation qui nous a plongé dans le blues le plus profond, la grosse minute d’applaudissements fut pleine de respect pour eux mais aussi pour l’histoire qu’ils nous ont raconté, beaucoup d’émotions étaient palpables à cet instant. J’espère que comme moi vous prendrez du plaisir à écouter à nouveau ce titre. Comme Si est majestueux également, bon sang ils savent déclencher une tournante d’émotions avec leurs chansons !! En fait je pourrais vous parler de tous les titres je crois, chacun provoque un sentiment différent avec une intensité toujours aussi forte, que dire d’Egotistical de l’album Hope, ou encore 13, Blues Before My Time,… Et j’en passe…
Vous l’aurez compris je suis emballé et heureux d’avoir pu re-découvrir toutes ces belles chansons sur scène où leur force passe encore plus et l’enivrement est total !
Tous les albums sont bons, tous les titres à écouter, il y a de quoi faire, 5 albums dont 2 lives et un en hommage à l’immense Georges Brassens, de quoi bien prendre la température de ces deux bluesmen de talent. 2 jours après ce concert ils retournèrent en studio pour continuer l’enregistrement de ce que je suis sûr sera un grand album ! Restez à l’écoute en cette fin d’année, vous ne le regretterez pas.
Merci messieurs pour cette belle soirée, merci Echo Prod et le festival du Printemps de Pérouges pour cette programmation, c’était top !

Quelques liens :