Loading

– Carmen Maria Vega – Zim

Le 24 mars 2017 est une date à marquer d’une pierre blanche, une date de Carmen Maria Vega sur Lyon c’est (trop) rare pour la manquer ! Quand je l’ai vu dans la programmation du Transbordeur j’ai tout de suite réservé ma soirée pour aller voir la Diva nous présenter son nouveau spectacle et ses chansons accrocheuses !
La déco scénique elle-même vaut le détour, il y avait plein de détails partout qu’on a pu découvrir avant de voir arriver le duo. On pouvait découvrir des bustes, des croix, plein de photos, des îcones, un flamand rose (oui oui), masques, … et bien sûr ce damier noir et blanc en guise de sol qui complète parfaitement l’ambiance rétro. Pour présenter ses nouveaux titres Carmen est accompagnée par Kim Stanislas Giani à la guitare et divers autres instruments et costume bicolore. Ce soir là il m’a fait pensé à l’acteur principal du film Orange Mécanique, Malcolm McDowell par son look, son côté imprévisible et complètement fou. Il m’a également impressionné par son jeu, il faut dire qu’il a de la bouteille, allez donc jeter un oeil à son « palmarès », la liste est trèèèèèssss longue ! Dans ce nouveau spectacle il rempli son rôle à merveille et Carmen sait s’effacer pour le mettre en avant le temps d’un solo ravageur … mais aussi le ridiculiser dans quelques mises en scène entre les chansons. J’ai pu d’ailleurs apprécier le flow de paroles impressionnant de Carmen et toutes les histoires qu’elle a à raconter, elles aussi déjantées !
Musicalement elle envoie du lourd, il est impossible de rester insensible à la diva sexy. J’aime la désinvolture d’Ultra Vega, le côté dark de son rock rageur de Tout ce qui finit en ine et Trans, le côté touchant de La fille de feu qui m’a foutu les poils… Carmen est imposante, elle possède une prestance qui impose le respect, surtout quand on connait son parcours artistique. Là encore je vous laisse aller constater par vous même. Lors de ce concert j’ai rapidement été convaincu par les titres de son nouvel album Santa Maria qui d’ailleurs vient tout juste de sortir ! Il tourne maintenant en boucle dans ma playlist et vous invite à en faire de même. Vous pouvez aussi retrouver Carmen Maria Vega dans le magazine Francofans de févier-mars dont elle fait la couverture.
Bravo Carmen pour cet opus, ce concert, cette soirée que j’espérais depuis longtemps ! Tu m’intimides mais c’est ce qui rend la rencontre plus intense !

En première partie on retrouvait Zim accompagné par Rémi Videira pour un duo guitare/contre basse/beatbox intéressant à écouter ! Il chante la vie en puisant son inspiration des belles rencontres qu’il a pu faire en voyageant ou encore des choses futiles et ridicules qui rythment nos histoires. Le public a répondu présent à leur musique, c’était chouette pour démarrer une soirée ! Zim a 2 EP à son actif, Pourtant je suis là sorti en 2014 et Deuxième session sorti fin 2015. A découvrir !

Quelques liens :