Loading

– Paroles et Musiques #26, c’était beau ! 

Je suis vivant !!!!

Pour la deuxième année consécutive j’ai porté la casquette, ou plutôt le badge de photographe officiel du magnifique festival Paroles et Musiques. En 2016 j’avais fait une sorte de bilan où j’expliquais ma façon d’aborder ce travail, mon organisation et les contraintes que j’ai eu. Les avantages aussi bien sûr ! Cette année je passe outre mon organisation car elle était sensiblement la même, à la différence près que les productions ont été vachement plus sympa, je n’avais que 2 artistes pour lesquels je devais faire valider les photos avant publication, Gauvain Sers (toutes les photos validées dans la matinée qui suivait l’envoi) et Eddy De Pretto (une seule photo validée, quelques jours après…). J’avais également la double casquette de Francofans, certains ont du remarquer que j’ai distribué largement l’image du magazine au travers des fameux autocollant Chanter provoque le concert !

40 concerts au programme et le planning s’annonçait plutôt bien en terme d’ordonnancement car au final j’ai pu couvrir 39 d’entre eux sur les 9 jours du festival ! Record à nouveau battu par rapport à l’année dernière. Le concert manquant a cependant été couvert par Cathi Manin, ma binôme en photo, encore merci !!!! Le festival a ainsi pu publier tous les jours une photo de chaque artiste passé la veille sur la page facebook aux alentours de 9h. Pour ma part je publiai au fil de l’eau toutes les photos traitées la nuit sur ma page facebook ainsi que quelques unes sur instagram. C’était chouette de voir l’interaction avec le public de la vielle au travers de ces images, ça m’a fait chaud au cœur ! Les soirs de concert j’ai pu rencontrer des personnes qui me suivent sur facebook, notamment la Ruche, fan club de Vianney que j’ai pu prendre en photo quelques secondes avant le noir de début de set.

J’ai croisé beaucoup de gens différents en fonction de la programmation du soir, par exemple pour Giedré/Ludwig Von 88/Trust il y avait beaucoup de chevelus et barbus d’un certain âge si j’ose dire et qui ne cherchaient pas à se faire prendre en photo. Je les ai donc pris de dos en mode sniper parce que chacun était venu avec un tee shirt à l’effigie d’un groupe tels que AC/DC, Sepultura, NOFX, Trust bien sûr, Doom, Guns N’ Roses, et j’en passe ! Sur la soirée électro c’était l’inverse, la moyenne d’âge était beaucoup plus basse et demandaient à se faire prendre en photo auprès de moi ou mes collègues ! Sur tout le festival j’ai rencontré quelques mamies, des photographes, des gens qui s’intéressent à la photo, certains me gardaient une place au premier rang quand je devais changer de salle, c’était cool ! Bien sûr j’ai aussi pu discuter avec quelques managers de groupes, des artistes, plein de bénévoles adorables, des gens de la sécu, des techniciens, journalistes, … Tout ça dans une ambiance vraiment très agréable et détendue. On est tous là pour bosser, autant le faire avec le sourire et en communion !

Photographiquement parlant je n’ai rencontré aucune difficulté, j’ai pu travailler dans les meilleures conditions à chaque fois. J’ai juste fait une erreur de débutant en ne vidant pas la carte mémoire des photos de la veille, me retrouvant carte pleine sur la fin des 3 premières chansons de Vianney. J’ai vite fait le changement et heureusement j’avais les photos que je voulais, ouf ! J’ai du passer en tout à peine 3 batteries pleines pour environ 3500 photos, dont 237 publiées à ce jour, d’autres viendront compléter les albums sur mon site. Je traitais les photos en rentrant chez moi pour aller me coucher serein et sans pression de devoir le faire au levé, comme l’année dernière. Le matériel a tenu le coup, cette fois-ci je n’ai pas fait tomber mon boitier par terre ! Pas de fatigue non plus malgré les 1500 kms fait en 9 jours pour aller et revenir du festival, bref je m’en sors bien.

Aviez vous jeté un oeil à la programmation complète ? Personnellement j’avais hâte de voir tout ce beau monde sur scène et j’ai eu de bonnes surprises mais aussi quelques déceptions. Déceptions non pas par rapport au choix des artistes bien au contraire, mais par rapport au fait que que la prestation des artistes n’était pas à la hauteur de ce qui aurait du se passer sur scène. J’ai fait de belles découvertes et ai aussi pris plaisir à revoir des artistes que j’aime beaucoup comme Leïla Huissoud, Mathieu Boogaerts, Vianney et Un Air Deux Familles (Les Ogres de Barback + Les Hurlements d’Léo). La grosse déception a été pour moi et à priori pas mal de personnes dans le public le groupe Trust. Méga tête d’affiche que j’attendais avec impatience, les bras m’en sont tombés. Le concert a débuté sans réellement avoir de début, tout le monde a cru que c’était les techniciens qui venaient checker le matos une dernière fois mais non, c’était bien eux. Bernie le chanteur ne s’est pas adressé tout de suite au public, juste un bonjour Sainté à la 5-6ème chanson, le groupe jouait pour un gars qui était sur scène avec eux et les filmait avec un iphone de manière outrageuse, gâchant la plupart des photos que nous photographes faisions, dommage… Je vous laisserai constater par vous même dans la galerie. J’ai malgré tout pu faire signe au bassiste de s’approcher vers moi, il est venu prendre la pose pour mon plus grand plaisir. Une fois le set du groupe terminé, le public n’a pas fait de rappel mais Trust est quand même revenu sur scène dans les sifflements pour jouer le titre fart Antisocial qui a eu beaucoup de peine à démarrer… Bref, grosse déception sur ce coup et c’est bien dommage. A côté de ça les déceptions étaient minimes, déçu de ne pas eu le temps de bien apprécier Sianna et Les Sages Poètes de la Rue qui méritent vraiment qu’on prête attention à leur rap, je vais aller les écouter avec attention c’est sûr ! Déçu aussi de ne pas avoir eu le temps de discuter avec certains artistes comme Vianney ou encore Julien Doré, ce n’est que partie remise !

Heureusement la liste des bonnes surprises et coup de coeur est plus longue ! J’ai été bluffé par la prestation de Julien Doré en ouverture de festival, au taquet du début du concert à la fin, un vrai showman qui n’hésite pas à descendre dans le public dès les premiers morceaux ! Impressionné aussi par Nord devant un Zénith plein alors qu’ils jouaient l’année dernière au Pax devant une centaine de personnes, bravo les gars ! Première grosse claque avec Eddy De Pretto qui paye pas de mine mais bon sang quels textes, quelle musique !! Un artiste à découvrir absolument, il est très très bon le garçon croyez moi ! La deuxième claque a été Oïa Star et leur grosse énergie sur scène ! Ils ont enflammé le public du le Fil qui était survolté ! Je n’ai pas vu la première partie du concert car j’étais dans une autre salle mais si c’était comme ça dès le début, cure d’amaigrissement assurée !
J’ai eu le plaisir de revoir Zim que j’avais découvert il y a quelques semaines en première partie de Carmen Maria Vega, c’est très sympa en live !! Plein d’humour, d’énergie, ça joue bien, ça chante bien, ils savent mettre l’ambiance ces deux là ! Comme en festival tu ne peux pas trop faire de rappel ils ont fini à la cantine avec le public. Le changement de plateau durait 1h et un repas était prévu. C’est top comme formule ça ! S’en est suivi Albin de la Simone à l’Eglise Notre Dame où tout de suite ça crée une ambiance particulière, quasi pas amplifié et plutôt intime j’ai pris le temps d’apprécier, d’autant plus que j’adore le violon et violoncelle.

Mathieu Boogaerts, mon chouchou avec qui j’ai pu échangé quelques mots après le concert, j’étais suis aux anges !! Bah c’était du Boogaerts dans toute sa splendeur, dommage que le set ne dure qu’une heure, lui qui tient facile 2h avec ce spectacle. Je l’avais déjà vu il y a 2 mois sur cette formule, j’adore !! Katerine a pris la suite à la Salle Jeanne D’Arc, c’était beau ! Ça change des concerts classiques et non de dieu Dana Ciocarlie, sa pianiste, est très impressionnante par son jeu ! Leïla Huissoud est quant à elle une perle musicale. Elle a une sacrée personnalité contenue dans sa petite taille dont elle joue et ça marche super bien sur scène. Les textes et musiques sont beaux, touchants, j’adore ! Didier Super était fidèle à lui même, provocateur au possible dans un humour très noir dont je suis client. Pas sûr que ce soit le cas de tout le public ce soir là mais tant pis, pour ma part je me suis bien marré ! Vianney était celui que j’attendais le plus sur ce festival et je n’ai pas été déçu bien au contraire. Il bouge dans tous les sens, c’était chaud pour le photographier. Il se permet d’intégrer du Rage Against The Machine dans ses chansons, wow la classe !!! Pas sûr que tout le monde ait reconnu, j’étais comme un dingue ! Une vraie bête de scène. Je ne suis malheureusement pas resté au concert car je le revois aux Nuits de Fourvières cet été en spectateur cette fois 🙂
Ludwig Von 88, : Pwouaaaaa la méga pêche sur scène !! Des flammes, feux d’artifices, un vrai gros show à l’américaine !! Musicalement c’est pas ce que j’écoute le plus mais c’est chouette à vivre en concert !! Dans un autre style Odlatsa est un chouette groupe avec une sacrée musique. J’ai pu faire leurs balances c’était cool. En percu on retrouve par exemple l’ancien chanteur de NSK, top !! Le violoniste touche sa bille aussi, impressionnant. Super groupe en tout cas !!

Un Air, Deux Familles c’était pwoua pwoua pwoua !!!! J’avais déjà vu chaque formation sur scène mais jamais ensemble, bon sang ils ont enflammé le Palais des Spectacles !!! Selon moi c’était le concert le plus péchu du festival, ça jump dans tous les sens et n’hésite pas à mouiller la chemise, voir l’enlever ! On m’avait prévenu qu’en fin de concert ils allaient descendre dans la fosse, j’ai réussi à les suivre dans un public très compact, j’ai jamais autant transpiré de ma vie, c’était chaud bouillant ! Ils sont ensuite sortis dans le village pour revenir ensuite à l’espace VIP encadrés par la sécurité. Le badge All Access m’a permis de tout photographier 🙂
Dans un style un peu plus sage c’était Gaël Faye au Fil, dommage car le peu que j’ai vu était très bien. J’ai appris plus tard dans la soirée qu’il a slamé sur le public, j’aurais voulu y être ! Au même moment Alltta jouait au Palais, à la base c’est pas trop mon style de musique mais là ils m’ont captivé, grosse grosse énergie sur scène pour ce DJ set + chant, c’était terrible ! En clôture de festival c’est Etienne de Crécy qui est venu à bout des festivaliers les plus motivés, mixant jusqu’à 3h du matin dans un jeu de lumières magnifique !
Et je garde le meilleur pour la fin, ou plutôt la meilleure en la personne de Clara Luciani, LE coup de coeur de cette édition ! Une grande nana très mignonne, à la gratte électrique et qui chante du rock en français ne pouvait que me plaire !!! Elle a un côté mystérieux qui m’a envouté et l’intimité du Pax était parfait pour profiter de ce qu’elle avait à nous dire. J’aurais bien voulu discuter avec elle mais je n’ai pas pu finir le concert car il fallait se rendre dans une autre salle, une autre fois j’espère !

Bien sûr il y avait plein d’autres artistes dans la programmation tels que La Green Box, Nicolas Michaux, Vincent Delerm, Ma Pauvre Lucette, Motivés, Gauvain Sers, La Chorale à Musiques, Anatomix, Joyeux Urbains, Tété, Claudio Capéo, Giedré, Tryo, Hippocampe Fou, Flavia Coelho, 1000 Chevaux Vapeur, The Shoes, the Geek x VRV et Jabberwocky ! Autant dire qu’il y en avait pour tous les goûts, c’est ce qui fait toute la richesse de ce festival.

Sur chaque salle et chaque concert j’ai énormément apprécié la qualité du son ainsi que les superbes lumières, chapeau bas les gars pour le boulot réalisé ! Ça donne de très belles images et chacun a pu apprécier son artiste préféré dans d’excellentes conditions sans se casser les oreilles. Tout le staff était au top, sympa, accueillant, au service des festivaliers pour que tout se déroule de la meilleure façon possible.

Presque une semaine après j’ai encore des images pleins les yeux, les notes de musique raisonnent encore dans mes oreilles et je suis toujours dans la phase nostalgique d’après festival, ça a été intense et il faut un certain temps pour que ça redescende. J’aime toujours autant ce festival et je serais présent d’une façon où d’une autre à l’édition 2018 qui se déroulera du 26 juin au 1er juillet ! Inutile de vous dire à quelle point j’ai hâte !!! En attendant il me reste des tonnes de photos à traiter et diffuser pour vous faire vivre ou revivre tout ces beaux moments !!

Merci à chacun de m’avoir suivi sur instagram/facebook, d’avoir été présent aux concerts, d’avoir joué le jeu des photos, on se retrouve l’année prochaine sur Saint Etienne ! Énorme merci à toute l’équipe du festival qui a été adorable, tout spécialement à Morgane et Julie sans qui ça aurait été beaucoup plus compliqué pour moi ! Vous avez été les 2 personnes les plus difficiles à photographier mais je vous ai eu 🙂

=> www.paroles-et-musiques.net